Assignment Zero ou le journalisme collaboratif façon Wired

En Janvier dernier, Jay Rosen - professeur de journalisme à l’Université de NYC - décide de lancer en collaboration avec le célèbre magazine Wired le projet Assignment Zero. Il s’agit pour eux d’explorer le “citizen journalism” en mettant en place un site web de collaboration pour la réalisation de contenu journalistique : interviews,reportages…

Illustration: James Jean

Pendant 12 semaines le projet est ouvert au public. Les internautes peuvent se connecter et accéder au Desk, dans lequel se trouve présenté les différentes tâches à effectuer. Ici, c’est toute une rédaction qui est reconstitué et chacun est libre de choisir sa fonction selon son désir. Plusieurs sujets sont ouverts et chacun vient apporter sa contribution autour du sujet. Une fois les douze semaines écoulées, le contenu produit par les internautes est mis en forme, trié par la rédaction de Wired ainsi que les contributeurs les plus actifs du site et publié périodiquement sur le site de Wired.

Dans un article daté du 16 juillet 2007, James Jean (un des membres trés actif) dresse un bilan de cette expérience inédite. En effet, comme dans toutes les innovations du web 2, impossible de savoir à l’avance comment va se dérouler l’histoire, le scénario est écrit par l’usage.

“It’s like throwing a party. You(…)mix the punch, dim the lights and at 8 o’clock people show up. And then who knows what is going to happen?”Lauren Sandler, Assignment Zero editor, to New York Times reporter David Carr (d’aprés l’article en question)

Pour eux, le projet Assignment Zero a été plutot un échec. Rosen dira même que “seulement 28% du projet a fonctionné”. Je vais essayer de résumer ici les quelques conclusions que tire Jeff Howe de ce semi-échec, qui est avant tout un des premiers essais en la matière.

INTERFACE : Les gens en arrivant sur le site étaient plutôt perdus et la plupart sont vite partis.

  • La possibilité d’avoir accés à une personne référente par topic a plutôt résolu le problème. En haut des pages, ils ont ajouté nom, photo et fiche du coordinateur (editor) du topic.

  • Ce qui importe vraiment est de d’exprimer clairement la demande, ce qu’on attend des contributeurs.

Du côté de l’ORGANISATION

  • Le plus important pour diriger un site comme celui-là est d’avoir des editors qui connaissent l’organisation du travail en ligne. Des journalistes trés compétents se sont trouvés complètement débordés car il ne connaissait pas le mode de production de l’open source.

  • Un calendrier est trés important pour la gestion des projets au sein de la communauté, comprenant des dates de clotûre des topics, des dates de mise en ligne de tel autre, etc…

  • L’essentiel, c’est la communauté. Le respect des contributeurs, la reconnaissance de leurs opinions et des sujets qu’ils souhaitent traiter est la clé de la réussite de ce genre de projet.

  • Un leadership est indispensable pour préserver l’activité, la cohérence et la cohésion de la communauté, spécialement si tous partagent la possibilité de gagner de l’argent.

D’aprés l’article Did Assignment Zero Fail? A Look Back, and Lessons Learned

Un petit screenshot de l’interface pour finir

dévellopée avec le CMS Drupal (voir le post précédent)

-——- Open Newsroom, coopérative multimédia pour le journalisme en ligne

great article https://www.thesawingtools.com/

This text was originally published in blogspot - Open Newsroom Blog.

Une question? Un commentaire?

N'hésitez pas à m'écrire directement bonjour@clementrenaud.com ou sur Twitter.